POINT MACRO du 1er juillet 2019

Canicule sur les marchés financiers : de nouveaux records en juin !

 

En dépit, cette semaine, d’un attentiste certain des marchés pour un possible dégel de la crise commerciale sino-américaine lors de la réunion du G20, les indices boursiers parviennent à grappiller quelques points et battent des records historiques…

 

 

* Le CAC40 GR (dividendes réinvestis) évolue à son plus haut niveau historique.

* Pour le seul CAC 40 :

  • +6,35% en juin : plus forte hausse mensuelle depuis avril 2018.
  • +17% au titre du premier semestre.

 

 

* Les indices américains battent aussi des records sur ce semestre : S&P 500 : +17%, Nasdaq 100 : + 21%
* L’OR : Franchissement à la hausse des 1400 USD l’once d’or, après six années de léthargie.
* Marché de taux : Les taux souverains à 10 ans sont particulièrement recherchés en 2019, et plus particulièrement sur le mois de juin

⇒ Un record sur l’or et des taux négatifs pour le 10 ans d’Etat = des signaux forts d’inquiétude, d’incertitude
⇒ Des records sur les indices boursiers = un signal fort d’optimisme…

⇒ Comment interpréter cette contradiction ?

Incertitudes

L’or est le reflet des incertitudes qui sont bien perçus :

  • Incertitudes économiques : cf. tous les indicateurs macroéconomiques de plus en plus défavorables autour de la croissance mondiale
  • Incertitudes politiques : cf. toutes les tensions géopolitiques (Iran, Chine, Grande-Bretagne, Migrants en Europe, …)
  • Incertitudes monétaires : cf. les courses à la dévaluation des monnaies (Chine, GB, …) et aux assouplissements des politiques monétaires (banques centrales de tous les continents).

 

Optimisme

L’espoir que tous les scenarii supra va finir par s’arranger, grâce à :

  • Une relance chinoise
  • Des consommateurs américains qui continuent à consommer
  • De l’argent peu cher et donc une capacité des entreprises, avec cet argent à « taux zéro », à continuer à croître, donc au final, une situation bénéfique au marché « actions ».

 

Contradiction à gérer

⇒ Le virage accommodant des banques centrales explique la forte progression des indices boursiers lors du premier semestre en dépit des signes de ralentissement de l’économie mondiale.

  • En effet, là où on injecte de l’argent, se créé de l’inflation … ici dans le système financier. Dès lors que les banques ont de l’argent, il convient alors de l’investir, et ce, dans les marchés actions, voire dans l’immobilier professionnel (système proche du système financier).
  • En revanche, dès que l’on s’éloigne du système financier, pour aller vers l’économie réelle, l’impact de cette injection de liquidités disparait, ne se traduit pas dans les prix. Seuls les détenteurs de titres actions profitent de cette hausse des marchés ! une bulle ?

 

⇒ « Wall street » Vs « Main street », that is the question !
⇒ Où comment la population peut-elle ressentir, dans sa vie quotidienne, les effets de cette prospérité ?

 

⇒ Conscients de cette contradiction, les investisseurs inquiets se protègent en achetant massivement or et obligations souveraines … même à taux négatifs !

▬ ZOOM sur la guerre commerciale sino-américaine

  • Depuis plus de sept mois, les marchés sont suspendus aux négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.
  • Le G20 à Osaka (Japon) ressortait comme le rendez-vous de la dernière chance pour les investisseurs avant la période estivale.

 

⇒ Samedi 29 juin : engagement d’une « Trève » dans l’escalade de la guerre commerciale !

  • La hausse généralisée des droits de douanes à l’importation est évitée.
  • Reprise des négociations interrompues en mai.
    Un scénario qui rappelle celui du dernier G20 en Argentine, où les deux hommes avaient alors suspendu les hostilités, afin de reprendre des négociations commerciales approfondies… lesquelles ont tourné court !

 

⇒ Un « statu quo » qui ne manquera pas de créer de la volatilité sur les marchés !

NB : Comme une réponse à ces tensions sino-américaines, l’Union européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay) ont signé un accord historique de libre-échange, fruit de 20 ans de négociations.
⇒ Un traité multilatéral, que Donald Trump dénonce par nature, à la recherche de traités bilatéraux…

▬ INDICATEURS

Inflation

  • Zone Euro : Stable à 1,2% sur un an, en net retrait par rapport à l’objectif de la BCE (≈ 2%)
  • Aux Etats-Unis : l’indice des prix à la consommation PCE ressort en hausse en mai de +1,5% sur un an, après +1,6% en avril.

 

⇒ Du même coup, le dollar accuse sa plus forte baisse mensuelle face à l’euro en 17 mois (-1,85%).
⇒ La faiblesse des pressions inflationnistes conforte le virage accommodant pris par les grandes banques centrales.

Consommation

  • La confiance des consommateurs américains s’est dégradée au mois de juin (enquête mensuelle de l’Université du Michigan), mais moins qu’initialement estimée.

▬ CONCLUSION

Les marchés financiers continueront à être animés par l’évolution des relations commerciales entre les deux grandes puissances.

Cette évolution influencera les grands argentiers et leurs politiques monétaires.

Les investisseurs espèrent une baisse des taux fin juillet…, ce que semblent démentir certains gouverneurs de la Fed.

La FED a encore rappelé son caractère indépendant le 19 juin dernier, notamment vis-à-vis de la Maison Blanche.

La FED, ainsi que toutes les banques centrales sont de nos jours les derniers dépositaires de la confiance des investisseurs en période de crise. En cas de récession économique, cette confiance s’émoussera, les actifs financiers se déprécieront et le cours de l’or s’envolera….

 

PERFORMANCE DES INDICES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avertissement

Ce blog, présentant un point hebdomadaire, est la traduction subjective d’évènements écoulés dans la semaine, avec un prisme d’analyse court-terme. Il appartient donc aux lecteurs de prendre du recul, de relativiser certains phénomènes en les mettant en perspective sur le long terme.
Ce document constitue une présentation conçue et réalisée par KMH Gestion Privée à partir de sources qu’elle estime fiables (Financière de l’Arc, Zone Bourse, Boursorama, BFM, Bloomberg, Investing.com, Waldata, les assets partenaires, Le Monde, Les Echos, … pour les principales sources d’information). Il ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l’autorisation préalable de KMH Gestion Privée.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin