Point Macro Economique du 03 juin 2019

Contre-offensive chinoise, le pessimisme gagne les marchés…

Les valeurs refuges prennent de la couleur !

  • Les indices mondiaux continuent à baisser au gré des tweets de Donald Trump.
  • Le mois de mai aura tenu toutes ses promesses : « Sell in May, and go away » … CAC 40 : -6,8%, à 5207 points.

Les hausses des mois de mars et avril ont été effacées.
⇒ Le CAC 40 : toujours + 10% depuis le 1er janvier 2019.

▬ FACTEURS DE LA BAISSE DES INDICES

Guerre commerciale sino-américaine, plus vive.

  • Le ton se durcit. Un changement frappant de rhétorique assumé par le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, évoquant la posture américaine de « harcèlement et de terrorisme économique ».
  • La Chine a publié ce week-end un « livre blanc » accusant les États-Unis comme seul responsable de l’échec des négociations.
  • Un discours traduit en acte : Pékin a mis en œuvre le 1er juin de nouvelles taxes douanières sur les produits américains pour une valeur de 60 milliards de dollars.

En marge des négociations, ce 31 mai, à Singapour, s’est ouvert le 18e sommet du Shangri-La, la plus importante conférence asiatique autour de la Défense. Le conflit commercial pourrait prendre un ton beaucoup plus politique… Dimanche 2 juin, le ministre chinois de la Défense a critiqué les Etats-Unis pour le soutien (militaire) qu’ils apportent à Taïwan et pour les opérations qu’ils mènent en mer de Chine du Sud, dont le gouvernement chinois revendique la possession…

⇒ Faible probabilité de signer, au G20, fin juin, un accord commercial.

Nouvelles menaces, inattendues, de guerre commerciale …avec le Mexique

  • Décision inattendue de Donald Trump de taxer de droits de douane de 5%, à partir du 10 juin, toutes les importations de produits mexicains.
  • Les deux pays étaient pourtant sur le point de finaliser le nouvel accord de libre-échange USMCA !
  • Ces taxes, progressivement relevées jusqu’à 25%, resteront en vigueur tant que les flux de migrants clandestins traversant le Mexique ne seront pas stoppés.

Un coût supplémentaire pour les entreprises, les agriculteurs et les consommateurs américains, qui doivent déjà supporter le poids du conflit commercial avec la Chine…. et qui comptaient sur le Mexique pour contourner la hausse des droits de douane sur les produits chinois !
Ce nouveau front a ébranlé les marchés financiers, faisant notamment chuter le peso mexicain et secouant les marchés actions mondiaux.

Le secteur automobile a été le plus affecté par cette décision surprise tant à Wall Street qu’en Europe.

Des indicateurs macroéconomiques décevants

  • Contraction de l’industrie chinoise en mai. Des indicateurs qui ne rassure pas les marchés.
  • Des indicateurs contrastés outre-Atlantique.

Autant d’indicateurs passés au second plan, eu égard le nouveau front dans la guerre commerciale des États-Unis.

Tensions entre l’Italie et la Commission Européenne

  • En raison du dérapage des comptes publics italiens, Bruxelles pourrait, dès cette semaine, être amené à engager l’ouverture d’une procédure disciplinaire contre Rome.
  • En effet, la Commission européenne ne s’est pas satisfaite de la réponse transmise la semaine passée par le ministre italien de l’Économie et des Finances qui a mis les difficultés italiennes sur le compte du ralentissement économique et qui s’est engagé à respecter les règles budgétaires européennes dans son prochain budget…. (lol)

▬ BILAN

Tous ces facteurs de tension ont poussé les investisseurs à se replier sur des valeurs refuges.

Sur les marchés obligataires, les taux sont au plus bas, sauf pour l’Italie.

  • La courbe des taux souverains américains connaît sa plus importante inversion depuis 2007. La référence 10 ans se traite sur une base de 2.17%.
  • Cette dégradation des rendements se vérifie sur toutes les dettes européennes : Le Bund (- 0,19%), l’OAT (+ 0.22%) et la Suisse (-0,50%).

L’or voit sa couleur jaune briller de nouveau, …. et le Yen être de nouveau recherché comme monnaie refuge contre le dollar à 108,28.


Le Gold – valeur hebdomadaire | La paire Dollar / Yen – valeur hebdomadaire

Le VIX (volatilité SP 500), traduit ce sentiment d’inquiétude par un rebond spectaculaire (+8%) la semaine dernière.

▬ CONCLUSION

Attention au seuil des 5100 points pour le CAC 40.

Le risque d’un nouveau conflit commercial (Mexique), venant se rajouter à celui de la Chine, laisse craindre aux investisseurs que le cycle économique déjà baissier tende vers une véritable récession.

​⇒ Les indices ont tous reculé la semaine passée (mois de mai).
Dow Jones : -3,01% (-6,69%)
S&P 500 : -2,62% (-6,58%)
Nasdaq : -2,41% (-7,93%)
Euro Stoxx 50 : -2,10% (-6,66%)
Nikkei : -2,44% (-7,45%)

​⇒ Les investisseurs transfèrent une partie de leurs allocations vers des sous-jacents moins sensibles, vers des actifs refuges (Yen, Franc suisse, Or).

​⇒ Ces arbitrages se portent également sur les dettes souveraines qui ne rapportent plus rien, voire même des taux négatifs …comme s’il fallait payer (ou recevoir un intérêt négatif) pour être en sécurité.

Performances des indices

Avertissement

Cette newsletter hebdomadaire est la traduction subjective d’évènements écoulés dans la semaine, avec un prisme d’analyse court-terme. Il appartient donc aux lecteurs de prendre du recul, de relativiser certains phénomènes en les mettant en perspective sur le long terme.
Ce document constitue une présentation conçue et réalisée par KMH Gestion Privée à partir de sources qu’elle estime fiables (Financière de l’Arc, Zone Bourse, Boursorama, BFM, Bloomberg, Investing.com, Waldata, … pour les principales sources d’information). Il ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l’autorisation préalable et écrite de KMH Gestion Privée.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin