POINT MACRO ECONOMIQUE DU 10 SEPTEMBRE 2019

Dynamique haussière … stable ?

 

Nouvelle semaine de forte hausse sur les places boursières, portée par la perspective d’annonces riches en promesses, et ce, en dépit d’indicateurs macroéconomiques plutôt moroses…

⇒ Tous les indices ont fortement progressé sur la semaine écoulée.

  • Le CAC 40 a ainsi pris 2,25%, soit près de 5% en 2 semaines ou 8,5% depuis la mi-août !
  • Le SP500 est de retour sur ses plus hauts historiques.

 


SP500 au 6 septembre 2019

 

⇒ Origine de ce rallye haussier ?

  • La perspective de la reprise des négociations commerciales entre Washington et Pékin, début octobre, est source d’optimisme.
  • Les mauvais chiffres de l’emploi américain plaident pour une politique monétaire plus souple de la FED (130.000 créations au lieu de 163.000 attendues).
  • Les banques centrales tant européennes qu’américaines, à l’occasion des prochaines réunions (12 septembre pour la BCE / 18 septembre pour la FED), doivent annoncer un train de mesures de soutien à l’économie (baisse des taux et ce durablement, compensation des effets des taux négatifs sur les banques, reprise des rachats d’actifs). Les indicateurs économiques en août montrant une forte dichotomie entre l’activité manufacturière et celle des services.

 

  • De nouvelles conditions financières pour les banques, encore plus favorables, de la part de la banque centrale chinoise pour soutenir l’économie du pays. Suite aux tensions commerciales sino-américaines, les exportations chinoises ont en effet connu une forte contraction en août et les importations ont chuté pour le 4ème mois consécutif.
  • Les nouveaux rebondissements dans l’imbroglio politique autour du Brexit, voit s’éloigner le spectre d’un « No-Deal » au Royaume-Uni.
  • Enfin, à Hong-Kong, le retrait du projet de loi d’extradition vers la Chine a aussi constitué un facteur de soutien aux marchés actions (l’indice Hang Seng a rebondi de 3,7%).

 

⇒ Un environnement propice au retour du risque, au consensus acheteur (pour les valeurs technologiques et cycliques principalement) … aux dépens naturellement de l’or, des obligations ou du yen (les valeurs refuges !).

 

▬ MAIS CETTE HAUSSE RAPIDE INTERROGE …

  • Cette première semaine après la trêve estivale n’a modifié en rien le volume des transactions. Vendredi dernier, seuls 3 milliards de titres ont été échangés sur la place parisienne. On en dénombre normalement deux à trois fois plus… une faiblesse des volumes d’échange qui accentue la volatilité des marchés, tant à la hausse qu’à la baisse.

 

  • Le bureau d’études Alpha Value a mis en exergue « la concentration extrême » des performances de certains marchés sur une poignée d’actions à très grosses capitalisations. Il en est ainsi des GAFA aux Etats-Unis… mais aussi sur certains indices européens :
    • Le CAC40 : il porte en son sein 4 valeurs (LVMH ; HERMES, KERING, L’OREAL) qui n’ont cessé de progresser pour représenter à présent le quart de l’indice, composé de 40 valeurs.
    • Le SMI (Swiss Market Index) : même capées à 20%, les 3 sociétés Nestlé, Novartis et Roche représentent plus de la moitié de l’indice suisse, pourtant composé de 20 titres.

 

​⇒ Le poids croissant de ces poids lourds de la cote rend la performance indicielle de plus en plus corrélée à une poignée de titres.
⇒ Les surperformances relatives du CAC40 et du SMI, vis-à-vis de leurs homologues européens ne sont pas étranger à ce phénomène.
Ce phénomène s’accentue naturellement avec l’arrivée de la gestion passive (ETF). Un gérant de gestion active ne pouvant affecter dans son fonds 20% de titres Nestlé… Pour profiter de la hausse, la gestion passive semble être la seule alternative, participant à son tour à la hausse du titre…

▬ CONCLUSION

  • Le ralentissement de la croissance mondiale est confirmé, notamment celle des Etats-Unis, mais loin de ressembler dans l’immédiat à un scénario de récession
  • Les inquiétudes politiques semblent provisoirement s’estomper tant dans le bras de fer Trump / Xi que sur les autres fronts politiques : Boris Johnson / Parlement, Hong-Kong / Chine, nouvelle alliance italienne…
  • Les banques centrales vont probablement venir en soutien par de nouvelles baisses de taux et des mesures non conventionnelles.

 

⇒ Les acheteurs reviennent sur le marché, à la recherche d’investissements encore capables de générer du rendement … les actions.
⇒ Mais attention aux désillusions possibles : « les arbres ne montent pas jusqu’au ciel ! ».

 

PERFORMANCE DES INDICES

 

 

Avertissement

Ce blog, présentant un point hebdomadaire, est la traduction subjective d’évènements écoulés dans la semaine, avec un prisme d’analyse court-terme. Il appartient donc aux lecteurs de prendre du recul, de relativiser certains phénomènes en les mettant en perspective sur le long terme.
Ce document constitue une présentation conçue et réalisée par KMH Gestion Privée à partir de sources qu’elle estime fiables (Financière de l’Arc, Zone Bourse, Boursorama, BFM, Bloomberg, Investing.com, Waldata, les assets partenaires, Le Monde, Les Echos, … pour les principales sources d’information). Il ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l’autorisation préalable de KMH Gestion Privée.

Facebooktwitterpinterestlinkedin