Point Macro Economique du 13 mai 2019

Retour de la volatilité, et ce… pour quelques semaines !

Décrochage des indices mondiaux !
Toutes les zones géographiques ont perdu du terrain, sous l’effet de larges prises de bénéfices

Les tweets de Donald Trump de la semaine passée ont accru les tensions dans la guerre commerciale sino-américaine.
Les marchés financiers attendaient un catalyseur pour prendre leurs bénéfices après une hausse des cours de 4 mois ininterrompue.
L’aversion au risque s’est immédiatement traduite par une baisse des taux longs souverains, naturellement recherchés
Le yen et l’or, valeurs refuges ont retrouvé des couleurs au dépends du pétrole et des matériaux industriels.

  • CAC 40 : -5% depuis le plus haut de fin avril.
  • Le retour de la volatilité entre les bornes (5100 / 5600) points est envisageable


CAC 40 Hebdo : 5327 pts, clôture du 10 mai 2019


Accord ou pas accord ?

Donald Trump a mis à exécution sa menace vendredi dernier, 10 mai, en relevant les droits de douane américains de 10 à 25% sur 200 milliards $ d’importations chinoises. C’était la grande crainte qui a animé les investisseurs toute la semaine.
La riposte de « l’Empire du milieu » est à redouter. La Chine ne négociant jamais sous la pression, va-t-elle également relever ses droits de douane ou jouer sur sa monnaie ?
Les négociations néanmoins se poursuivent : l’impact de la hausse des droits ne sera réellement effectif que lorsque les premiers produits chinois arriveront aux États-Unis. Ceci laisse donc environ 3 semaines pour finaliser un accord …
Les opérateurs ont désormais hâte de connaître l’épilogue de cette crise qui dure depuis plus d’un an. En effet, ce conflit tarifaire a inexorablement entrainé une récession manufacturière en Europe et en Chine. A défaut d’accord, la glissade des indices n’est pas à exclure…

Les indicateurs macroéconomiques sont passés au second plan. Pourtant, ils ressortaient meilleurs qu’attendus…

Europe :

  • ​L’indice Sentix (confiance des investisseurs) a agréablement surpris, passant de -0,3 à +5,3
  • De même pour l’activité des services : en hausse de 52,8 contre 52,5 le mois passé, grâce à l’Allemagne et à la stabilité de la France. Déception en revanche pour les pays du Sud.
  • Une inflation en légère hausse en avril (1,7%), soit 1,2% sur un an… de quoi laisser toute latitude à la BCE dans sa politique monétaire.
  • Seul bémol, la dégradation par la Commission européenne des perspectives de croissance en 2019, attendues désormais 1,2%.

Etats-Unis :

  • ​De bonnes nouvelles aussi avec un déficit commercial moins important qu’attendu à 50 Mds $ (attendu à -51,4 Mds $) et plus particulièrement un déficit avec
  • la Chine en nette baisse depuis le début de l’année (28 Mds $), qui semble due aux ventes de soja en forte progression de 39%.
  • Le chiffre du chômage est au plus bas depuis 50 ans, à 3,6%.
  • Un plein emploi avec un salaire horaire moyen qui continue de progresser sensiblement (+3,2% en un an glissant). De bonne augure pour la consommation.

▬ MATIERES PREMIERES

Rude parcours hebdomadaire des cours suite aux annonces de Donald Trump

Métaux industriels :

  • ​Cuivre : – 1,1%
  • Nickel : -3.7%
  • Zinc : -4.9%

Produits agricoles :

  • Le boisseau de soja : -3,92%
  • Le boisseau de blé : -3,03%
  • Le boisseau de maïs : -5,13%

Maintien du baril de pétrole à 71 $ pour le baril de Brent / à 62 $ pour le WTI en dépit de :

  • la baisse hebdomadaire des stocks aux États-Unis de 4 Mb
  • et des risques géopolitiques en Iran.

Métaux précieux :

  • L’or à 1284 USD bénéficie modestement du regain de volatilité sur les marchés actions

▬ MARCHÉS DES TAUX

Les emprunts souverains se stabilisent avec des taux proches de leur plus bas niveau :

  • US 10 ans : 2,44% (2,55% la semaine passée)
  • OAT 10 ans: 0,33% (0,39%)
  • Bund : – 0,05%, de nouveau négatif (0,04%).

⇒ Les menaces de guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis sont revenues sur le devant de la scène et ces craintes ont lourdement pesé sur les marchés obligataires.

▬ CONCLUSION

Prudence sur les marchés….

Après 4 mois de progression linéaire, sans volatilité, la semaine écoulée se caractérise comme une rupture dans les parcours indiciels.

Mais, cette consolidation des indices devrait s’inscrire dans une tendance haussière de moyen / long termes.

Après les publications trimestrielles, les investisseurs vont chercher à décrypter les intentions des américains et des chinois dans les semaines à venir.

Dans l’immédiat, Donald Trump vient de demander ce week-end à son Administration d’entamer les procédures nécessaires pour relever les droits de douane sur le reste des importations chinoises. Un mauvais premier signal avant la réunion du G20, fin juin…

Performances des indices

Avertissement

Cette newsletter hebdomadaire est la traduction subjective d’évènements écoulés dans la semaine, avec un prisme d’analyse court-terme. Il appartient donc aux lecteurs de prendre du recul, de relativiser certains phénomènes en les mettant en perspective sur le long terme.
Ce document constitue une présentation conçue et réalisée par KMH Gestion Privée à partir de sources qu’elle estime fiables (Financière de l’Arc, Zone Bourse, Boursorama, BFM, Bloomberg, Investing.com, Waldata, … pour les principales sources d’information). Il ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l’autorisation préalable et écrite de KMH Gestion Privée.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin