POINT MACRO ÉCONOMIQUE KMH – 10 DECEMBRE 2018

EMEUTES, INSURRECTION ….& CAPITULATION !

CAC 40

CAC 40 : – 3,5% sur la semaine   (DAX : -4,2%, DJ : -4,5%, S&P : -4,6%, Nasdaq100 : -4,8%)


Tandis que certains gilets jaunes « cassent » l’image de la France… les marchés actions eux capitulent.

CAC 40 Hebdo : Encore un potentiel de baisse de 5%, vers 4580 points ?

Comment expliquer cette contradiction ?

Zone Euro : Les dernières données économiques ont été meilleures que prévues, avec en toile de fonds une tendance baissière de l’inflation.


Outre Atlantique, hormis le ralentissement de l’immobilier, les dernières publications ont confirmé la robustesse de l’activité de la première puissance mondiale.

Le chômage américain au plus bas depuis la fin des années 60

Des bulles sectorielles sur le marché actions explosent, générant un environnement de marché particulièrement volatil.

Une crainte majeure pour les gérants : le ralentissement de la croissance mondiale, avec en ligne de mire une récession de l’économie en 2020.

Cette crainte trouve son origine dans l’inversion des courbes des taux, signal historique d’anticipation, depuis 1950, d’un changement de cycle dans les 10 à 18 mois à venir.

Evolution du spread entre le 2 et le 10 ans amércain.

 

En 2007, une situation identique se montrait précurseur d’une récession (partie inférieure du graphique).

Alors pourquoi cette baisse des taux longs ?

  • Un « flight to quality » domine les échanges financiers depuis quelques séances.

 

  • Des arbitrages vers les actifs moins risqués ont permis de déverser des capitaux sur les marchés des emprunts souverains, entraînant une forte baisse des rendements, tant en Europe qu’aux Etats-Unis.

Pourquoi cette recherche des emprunts souverains ?

Une raison fondamentale : le retrait des perfusions des banques centrales à l’économie (suite aux injections de liquidités au travers des différents plans de quantitative easing (QE)).

Ces retraits ont été masqués par des flux très importants de dollars du monde entier vers les Etats-Unis, attirés par la hausse des taux de la FED et les politiques fiscales de Donald Trump, au dépens des autres économies

Une divergence des marchés qui s’est accentuée … jusqu’à la rupture !

Des raisons secondaires : L’ensemble des mesures de protection engagées par D. Trump inquiète le monde (« America First »). La trêve commerciale sino-américaine de 90 jours, qui n’est pas un accord, n’a pas davantage rassurée, et encore moins l’arrestation d’une responsable de Huawei (une nouvelle forme de protectionnisme, cette fois d’ordre juridique).

Conséquences

Les taxes américaines, impactent tant les exportations chinoises que les exportations européennes.

Progressivement toutes les classes d’actifs sont affectées : Valeurs cycliques, small et mid caps, valeurs value, valeurs technologiques, bancaires… les bulles éclatent.

La crainte de krachs attise les peurs. Les algorithmes font le reste, à la baisse…

Les investisseurs recherchent les valeurs défensives et les T-bonds 10 ans qui rémunèrent plus de 3%.

Naturellement, les taux LT baissent alors lentement (~ 2,9% pour le 10 ans aujourd’hui).

Dans le même temps, la FED, face à la bonne santé de l’économie américaine, régule celle-ci en augmentant les taux courts (2,75% pour le 2 ans). Le spread se resserre entre les 2 horizons de temps (15 pb).

Les courbes des rendements des dettes à 2 et 10 ans se croiseront…

La prophétie auto-réalisatrice devient réalité !

  • La panique l’emporte sur les marchés : la récession est à venir ! On anticipe une baisse alors que l’ensemble des indicateurs économiques sont toujours bons.
  • Les ménages vont alors moins consommer, les entreprises moins investir car psychologiquement affectés par la baisse des cours de bourse et les rumeurs de marchés … entrainant ainsi l’économie réelle, in fine, en récession.

Conclusion

Le récent pic de marché après le rendez-vous du G20 aura été une illusion.

Les investisseurs profitent de cette embellie passagère pour davantage « nettoyer » leurs positions que pour intensifier leurs initiatives sur les actifs risqués.

Changement de paradigme avec l’assèchement des liquidités par les banques centrales.

Seule une intervention de celles-ci et une vraie volonté politique de négociation des 2 dirigeants majeurs de la planète pourraient calmer les marchés financiers et inverser leurs tendances….

NB : la croissance de l’économie réelle est toujours là, faible certes en Europe, mais bien présente aux Etats-Unis et en Chine.

Pour notre part, nous allons progressivement être contrariant afin de saisir les opportunités d’achat sur des classes d’actifs par trop décotées.

Prise de risque qui sera rentable sur le moyen terme.

Brèves :

  • 46,2%, c’est le taux de prélèvement fiscal en France, soit le niveau le plus élevé parmi les 36 pays de l’OCDE.
  • l’OPEP, la Russie et ses partenaires, se sont accordés pour une réduction de 1.2 million de barils par jour, bien en deçà des 1,8 mbj souhaités par l’Arabie Saoudite
  • Les prix de l’or noir a bondi de 5%. Pour combien de temps, au vue de la capacité de production des américains….

La production américaine affiche une hausse continue depuis 2 ans

Cette semaine sera riche en événements :

  • France : ce soir, fin du pacte de stabilité des 3% ?
  • Brexit, demain, vote par la Chambre des communes du texte négocié par T. May et M. Barnier.

Avertissement

Ce blog hebdomadaire est la traduction subjective d’évènements écoulés dans la semaine, avec un prisme d’analyse court-terme. Il appartient donc aux lecteurs de prendre du recul, de relativiser certains phénomènes en les mettant en perspective sur le long terme.

Ce document constitue une présentation conçue et réalisée par KMH Gestion Privée à partir de sources qu’elle estime fiables (Financière de l’Arc, Zone Bourse, Boursorama, BFM, Bloomberg, Investing.com, Waldata, … pour les principales sources d’information). Il ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l’autorisation préalable et écrite de KMH Gestion Privée.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin