POINT MACRO ÉCONOMIQUE KMH – 22 OCTOBRE 2018

LE CHOC DES TITANS : MICRO CONTRE MACRO

CAC 40

CAC 40 : (-) 0,2% sur la semaine passée

Les solides résultats des entreprises ont été, une nouvelle fois, supérieurs aux attentes des analystes, principalement de l’autre côté de l’Atlantique, donnant ainsi confiance lundi dernier aux investisseurs.

  • rebond généralisé des indices (CAC 40 : +1,53%).

Mais l’environnement macro-économique déjà lourd s’est encore dégradé, décourageant in fine les salles de marchés.

  • Le CAC40 enregistre 10 séances de baisse sur les 12 derniers jours.
  • Les valeurs défensives ou refuges sont recherchées : l’or au plus haut cette semaine (1.230 $ l’once).

Indices

La semaine se caractérise par une majorité de pull-back sur les indices.

  • Les indices européens sont tous revenus à peu près à l’équilibre par rapport à vendredi dernier. Seul Milan s’est encore déprécié (-1,6%), dans le bras de fer qui oppose le gouvernement italien à Bruxelles sur le budget de la dette. Depuis le début de l’année 2018, l’indice MIB a ainsi chuté de 13% et les obligations à 10 ans offrent désormais un rendement supérieur à 3,20% (réponse des marchés aux politiques !).
  • Le Dow Jones et SP500, respectivement +1,5% et +1,8%, continuent leur rebond technique cette semaine.
    les secteurs défensifs sont privilégiés : services aux collectivités (« utilities » : +1,58%) et l’immobilier (+1%).
  • A l’inverse les indices Asiatiques, poursuivent leur dégradation (le Nikkei (-0,7%), le Shanghai composite (-1,1%)), suite à :
    • l’annonce de la baisse de la croissance chinoise, plus forte qu’attendu (+6,5%)
    • l’annonce par le Trésor américain que la Chine manipule le cours de sa monnaie (manque de transparence)

Dernière minute : notons le retournement spectaculaire de la bourse chinoise ce lundi (dans la nuit de dimanche pour l’Europe). En effet, le pouvoir politique a invité les entreprises d’engager un grand plan de rachat d’actions…

  • hausse de Shanghai, : +4%, Shenzhen : +4,89% ! une mauvaise hausse des marchés car fictive…

LES TITANS MACROS s’appellent Donald, Theresa, Jerome…

  • La guerre commerciale déstabilise la croissance chinoise : PIB à 6,5%. Un taux plus bas qu’attendu. La Chine est certes affectée, mais les entreprises exportant vers la Chine annoncent à présent, à leur tour, des « profits warning » (baisse sur résultats), sévèrement sanctionnées par les marchés (Michelin : -11%, Bouygues : -12 %, Sopra : -25%).
  • Les tensions diplomatiques croissent entre les USA et la tribu des Wahhabites au pouvoir, suite à la mort du journaliste Jamal Khashoggi.
    • La bourse saoudienne a chuté de 4%% cette semaine.
    • Les investisseurs étrangers ont vendu un montant net d’1,1 milliards $ d’actions saoudiennes sur la semaine
  • Nouvelle tension entre les USA et la Russie : les Etats-Unis ont annoncé samedi qu’ils allaient se retirer d’un traité sur les armes nucléaires conclu avec la Russie dans les années 1980.
  • Brexit or Hard Brexit ? L’horloge tourne et nous sommes désormais à moins de 6 mois de la date fatidique du 29 mars 2019 minuit (jour où le Royaume-Uni quittera l’Union Européenne). Le 18 octobre dernier, un nouvel échec à propos des négociations sur les modalités de sortie.
    • Les marchés ont donc réagi négativement. Ils doivent désormais intégrer un scénario de hard Brexit (sortie sans accord commerciaux) jugé impensable auparavant.
    • La manifestation de ce week-end à Londres changera-t-elle le cours de l’Histoire ?
  • Jerome Powell, patron de la FED (Réserve Fédérale), a entériné une 7° hausse de taux en 8 trimestres et considère comme « très probable » dans son dernier compte-rendu, de continuer à resserrer « graduellement » sa politique monétaire…
    • la baisse du marché actions a provoqué un violent mouvement d’aversion au risque et favorisé l’achat d’actifs refuges tel que les « Treasuries ».

Conclusion

  • Toutes ces discordes mondiales sapent le moral des milieux économiques et obscurcissent les perspectives.
  • Ces tensions géopolitiques sont en train de se propager doucement à l’échelle des entreprises. Cela se traduit par des résultats en demi-teinte, des avertissements ou des objectifs moins clairs…. Et la remontée in fine des craintes.

La première manche entre les titans a donc été au profit de la MACRO.

Les 2/3 des entreprises doivent encore annoncer leurs résultats financiers…

Assistons à présent au 2° round pour savoir de quel côté le fléau de la balance penchera !

Avertissement

Ce blog hebdomadaire est la traduction subjective d’évènements écoulés dans la semaine, avec un prisme d’analyse court-terme. Il appartient donc aux lecteurs de prendre du recul, de relativiser certains phénomènes en les mettant en perspective sur le long terme.

Ce document constitue une présentation conçue et réalisée par KMH Gestion Privée à partir de sources qu’elle estime fiables (Financière de l’Arc, Zone Bourse, Boursorama, BFM, Bloomberg, Investing.com, Waldata, … pour les principales sources d’information). Il ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l’autorisation préalable et écrite de KMH Gestion Privée.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin