Optimiser la performance de son patrimoine

Optimiser la performance de son patrimoine

Comparativement à leurs voisins européens, les Français ont un penchant prononcé pour l’épargne. Néanmoins, ils privilégient essentiellement l’épargne liquide à défaut d’investir sur les marchés financiers. C’est pourquoi l’assurance-vie en fonds euros, les plans épargne logement ou encore les livrets A/LDD/LEP, sont les placements financiers phares des ménages français.
Mais cette propension à sacrifier la rentabilité à la sécurité est une pratique qui peut s’avérer désavantageuse pour la performance de son patrimoine.

Des placements en perte de vitesse et des solutions en demi-teinte

Pour mémoire, un placement est fructueux dès lors que son taux de rendement excède le taux d’inflation.

Avec une inflation à +1,4% au mois de janvier 2017, les épargnants français ont été mis en difficulté dès le début de l’année. En effet, à l’instar du Livret A, qui présente un taux de rendement historiquement bas de 0,75%, les placements favoris des français, comme le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) ou encore le compte épargne logement (CEL) sont souvent synonymes de perte de pouvoir d’achat pour leurs détenteurs.

Peu performants, ces placements privilégiés par les français pour leur faible inclinaison au risque, semblent donc s’essouffler.

L’Insee ayant pronostiqué une inflation à 1,6% pour 2017, la question des alternatives qui sont à disposition des français pour optimiser leur patrimoine, semble donc inéluctable.

Présentant des rendements supérieurs à la moyenne, certains fonds euros d’assurance vie peuvent s’avérer intéressants. Mais leur fiscalité avantageuse est aussi synonyme d’immobilisation de fonds plus longue et de conditions d’accès de plus en plus restrictives.

Les contrats multisupports semblent être une réponse adéquate à la problématique mais ils supposent une prise de risque plus conséquente car ils impliquent des investissements sur les marchés financiers et donc un accompagnement personnalisé.

L’importance d’un conseil personnalisé

La complexité et la diversification des opportunités de placement mettent en lumière l’importance d’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant.

En effet, celui-ci est à même d’offrir une expertise transversale sur l’ensemble des domaines liés au patrimoine tout en considérant les attentes de son client. En fonction de son degré d’aversion au risque, le conseiller est capable de proposer des investissements adaptés et performants.

Le conseiller en gestion de patrimoine est également capable de lire et d’interpréter l’environnement dans lequel évolue le patrimoine de son client. Il peut ainsi profiter de la relation de proximité instaurée avec son conseiller, pour reconsidérer sa manière d’appréhender ses placements afin d’optimiser la croissance de son capital dans un environnement donné.

Pour aller plus loin :