Processus d’allocation d’actifs

Conseils en matière d’allocation d’actifs

Depuis sa création, notre société ne cesse de se développer, avec comme unique but l’amélioration de la qualité de service et de conseil que nous devons apporter à nos clients.

 

L’année 2018 marque ainsi l’arrivée de notre directeur de la gestion, monsieur Bertrand Millet. Fort de son expérience, Bertrand apporte sa connaissance chartiste au processus d’allocation, que nous ne cessons de faire évoluer, pour répondre aux mieux à vos exigences et les faire coïncider avec les évolutions des marchés financiers.

  • Nos engagements

    • Rendre plus précis les conseils en allocation d’actifs
    • Etre proactif et réactif

Vous souhaitez en savoir plus sur nos services ?

PROCESSUS : SÉLECTION DE FONDS & VEILLE STRUCTURELLE

PREMIÈRE PHASE : PHASE LONGUE (Allocation centrale au regard de la macro-économie)

CONSULTATION

Cette première phase résulte d’une consultation régulière de plusieurs sociétés de gestion, au travers de web meeting, d’interrogations par courrier, ou encore de rendez-vous physiques. Chacune des sociétés de gestion consultées expose ses convictions économiques et politiques pour les mois à venir, et énonce les secteurs et classes d’actifs à éviter ou à investir. Enfin, il recommande ses meilleurs choix de fonds d’investissement dans la maison qu’il représente.

SYNTHÈSE

Nous opérons une confrontation des analyses recueillies, puis élaborons notre propre synthèse macro-économique.
Les fonds recommandés sont analysés en interne grâce à des outils quantitatifs.

ALLOCATION CIBLE

Une première allocation centrale est élaborée, dont la volatilité (témoin du degré de risque), est contrôlée. Ce contrôle permet de cibler l’allocation finale cible et de la décliner selon les profils de gestion (prudent à dynamique).

DÉCISION D’ARBITRAGE

Lorsque l’allocation centrale est modifiée par des raisons macro-économiques, un changement de fonds peut être opéré.

DEUXIÈME PHASE : PHASE COURTE (principe de surveillance et de protection)

ANALYSE DES COURS

L’évolution des cours des fonds sélectionnés ainsi que l’évolution des indices est régulièrement contrôlée, pour capter les tendances baissières de marché. Cette analyse s’appuie directement sur des données statistiques de comportement de marché, qui peuvent indiquer les phases de retournement.

DÉCISION D’ARBITRAGE

Lorsqu’une phase de retournement est détectée, elle peut entraîner les actions suivantes :

–       Diminution des positions de certains fonds pouvant aller jusqu’à la liquidation d’une ligne ;

–       Utilisation de techniques de couvertures (indices Bear), permettant de se prémunir, au moins partiellement contre la baisse des marchés.

Note : lorsqu’une phase de retournement est détectée, la décision d’arbitrage dépend des conditions d’arbitrage fixées par la compagnie d’assurance. Une compagnie ayant un délai de réaction long ou aléatoire dans l’exécution des ordres, ainsi qu’une compagnie ayant des frais d’arbitrage élevés commandera de détecter des phases de retournement longues et profondes. Inversement, les arbitrages pourront être plus précis et réguliers si la compagnie d’assurance observe un temps d’exécution court et des frais maîtrisés